PERTE DE POIDS ET SILHOUETTE

Focaliser sur l’apport calorique peut être un frein à la perte de poids et peut entrainer des carences en micronutriments essentiels ainsi que des crises de boulimie compensatoire.

Chaque individu est différent. La prise de poids doit être considérée comme un état inflammatoire, une rupture des systemes d’équilibre de l’organisme.

Une mauvaise santé digestive s’accompagne souvent d’une prise de poids. Cette dernière est la plupart du temps inflammatoire lié à des intolérances alimentaires et des carences d’apport en micronutriments. Les personnes ont trop souvent tendance à suivre des régimes drastiques ou les calories sont comptées pour chaque repas. Ce qui n’est absolument pas l’approche à suivre pour une perte de poids durable et sans frustration. 

En effet, certaines personnes ne parviennent pas malgré les nombreux régimes à perdre du poids malgré une alimentation stricte et hypocalorique. C’est le cas de nombreux régimes. De plus, cela s’accompagne très souvent de découragements et parfois même d’hyperphagie réactionnelle.

Lever les freins à la perte de poids en remontant à l’origine de cette prise de poids est certainement plus adaptée. 

Pulsions sucrées, candida albicans, inflammation, carences en micronutriments, mauvais sommeil… sont les causes majeures de prise de poids et d’échecs des régimes. 

Détoxiquer l’organisme et travailler sur la racine autrement dit sur l’intestin est la clef pour une meilleure santé et une perte de poids durable.

Le retour à un poids physiologique et de santé

Apres avoir suivi la cure intestin n°1 , la perte de poids est en moyenne de 6kg mais cela va bien sur dépendre du poids de la personne au départ.

Ainsi un personne en surpoids pourra perdre jusqu’à 10 KG en 1 mois. Une personne avec 2-3 kg en trop pourra les perdre en rééquilibrant sa santé digestive, ses systèmes de détoxication ainsi que ses apports micronutritonnels plus qu’en s’infligeant un régime draconien.

Mieux que la balance : la mesure du tour de taille.

La mesure du tour de taille avant et après la cure est un critère important plus important que la perte de kilos sur la balance. Un tour de taille augmenté est souvent révélateur de troubles métaboliques et de résistance à l’insuline même parfois chez une personne de poids « normal ».

De plus, lorsque l’organisme est soumis à une charge toxique permanente en rapport avec un intestin poreux, le drainage lymphatique est ralenti. Ainsi de la cellulite, de la rétention d’eau en rapport avec une mauvaise circulation peuvent apparaitre. Ainsi, les personnes notent après la cure une diminution incroyable de leur tour de taille et un changement de silhouette sensation notable. Il s’agit du premier signe ressenti peu de jours après avoir démarré la cure.

Rééquilibrer le microbiote intestinal : pré-requis indispensable à la perte de poids

Le lien entre microbiote intestinal et obésité est aujourd’hui bien établi. C’est pour cela, que toute démarche visant à la perte de poids doit avoir comme objectif de rétablir l’eubiose digestive autrement dit l’équilibre de la flore intestinale.

D’autre part , rétablir les systèmes de détoxication, prendre en compte les intolérances alimentaires et veiller à ce que l’alimentation soit suffisamment équilibrée sur le plan micronutritionnel est un critère très important dans la prise en charge du surpoids.

Lever les freins de résistance à l’insuline : hormone du stockage

La prise poids devra être perçue comme un problème de santé en lien avec une inflammation sous jacente, une résistance à l’insuline et pas seulement un excès calorique.

Si le corps est dans un état inflammatoire souvent en lien soit avec des troubles de la porosité intestinale et une dysbiose digestive, la perte de poids sera plus difficile. La résistance à l’insuline, hormone du stockage est la cause principale de prise de poids et l’inflammation crée de la résistance à l’insuline. C’est sur ce paramètre qu’il faudra travailler.

Autrement dit il faudra prendre le problème à l’envers et considérer l’inflammation comme la cause majeure de prise de poids. Ainsi un apport de micronutriments visant à augmenter la sensibilité à l’insuline et baisser cette insulinorésistance sera à considérer.

Ayant travailler sur de nombreuses personnes au sein de mes cabinets, je me suis rendue compte que le plus important était de soutenir les système digestif et de détoxication afin d’obtenir une perte de poids durable et le retour à un équilibre de santé. Ainsi j’ai développé la cure intestin n°1 qui permet de rééquilibrer les 4 principaux axes de l’organisme.