QUELLES SONT LES 3 PREMIÈRES ARMES POUR CONTRER LE COVID 19?


TRAVAILLER LE BOUCLIER DE DÉFENSE

PREMIÈRE ARME REDOUTABLE : LA VITAMINE D

Les études cliniques le confirment, la carence en vitamine D augmente le risque d’attraper le COVID et de souffrir de formes graves.

EFFET PROTECTEUR SUR LES INFECTIONS DES VOIES RESPIRATOIRES
Elle pourrait également d’après une étude réalisée à l’hopital universitaire de Valdecilla prévenir les infections des voies respiratoires (étude queen mary university)

DIMINUTION DE LA CASCADE INFLAMMATOIRELa vitamine D réduirait l’orage inflammatoire (ou cytokinique) induit par le COVID à l’origine du syndrome de détresse respiratoire aigu qui caractérise les formes sévères et souvent létales de Covid-19

MEILLEUR TAUX DE SURVIE CHEZ LES PERSONNES TRAITÉES PAR LA VITAMINE D
Une étude a été réalisée en maison de retraite. Sur 70 résidents de maison de retraite, on a comparé un groupe rechargé en vitamine D et un groupe non traité. L’ensemble des patients a été suivi sur 36 jours. 82,5 % des patients traités avec la vitamine D ont survécu contre seulement 44 % dans le groupe non traité.Le risque de mortalité a été réduit dans le groupe traité de 89%.La supplémentation en vitamine D avant ou pendant le covid est associée chez les personnes âgées fragiles à une affection covid moins sévère et un meilleur taux de survie.Le taux optimal de vitamine D serait situé entre 70 et 80 ng/ml. On est loin des valeurs seuil! Insuffisantes pour l’obtention d’un effet sur l’immunité.

Pourquoi les doses massives sont inefficaces sur le long terme?
La vitamine D doit être progressivement absorbée et nous aurions besoin de 3000-4000 UI/jour toute l’année! Que se passe t-il lorsque l’on prend une ampoule de vitamine D dosée à 100 000 UI??? le corps n’étant pas assez intelligent pour absorber une telle dose en une seule fois, la vitamine D se retrouve dans la poubelle…!

QUELLE DOSE IDÉALE QUOTIDIENNE?
6000-8000 UI/ jour en cure d’attaque pendant 1 mois puis passer à 4000 UI/ jour au moment du repas en continu.Les risques de surdosage sont extrêmement rares surtout à cette dose. 

DEUXIÈME ARME : LES OMEGA 3

RÉDUCTION DE L’INFLAMMATION CAUSEÉ PAR LE COVID AVEC LES OMEGA 3 LONGUES CHAINES
Les omega 3 modulent la réponse inflammatoire et changent le profil de la personne.
 
Des études pointent du doigt le lien entre carence en omega 3 et réponse inflammatoire démesurée et ont mis en évidence le lien entre consommation d’omega 3 longues chaines et réduction de l’inflammation et complications graves du COVID 19. 
 
L’inflammation chronique conséquente à une réponse immunitaire inappropriée est dans la majorité des cas liée à un mauvais équilibre du profil des acides gras. En effet, nos modes de consommation ont changé et nous consommons de moins en moins d’oméga 3 issus des petits poissons.
Nous consommons beaucoup plus de mauvais acides gras issus des viandes, charcuteries, organismes génétiquement modifiés…Cela est la première cause d’inflammation. 
Les cures d’omega 3 à longues chaines agissent comme des anti inflammatoires et changent le profil de l’individu le faisant basculer vers un profil normo- inflammatoire et une meilleure immunité.
Alors pourquoi s’en priver?


TROISIEME ARME : LES PROBIOTIQUES

LA DYSBIOSE DU MICROBIOME INTESTINAL ET L’ENDOTOXÉMIE MÉTABOLIQUE POURRAIENT EXPLIQUER L’AUGMENTATION DE LA GRAVITÉ DU COVID 19 CHEZ LES OBÈSES.

 Le microbiote intestinal est l’éducateur de notre systeme immunitaire. Le lien entre flore déséquilibrée et vulnérabilité immunitaire est maintenant bien établi.
Lorsque le microbiote  est déséquilibré, la barrière intestinale s’affine et devient poreuse laissant passer des toxines et bactéries pathogènes, lipopolysaccharides. Cette état est appelé : endotoxémie métabolique. 
Ce qui entraine une cascade de réactions inflammatoires.
Des études pointent du doigt  le lien entre dysbiose -endotoxémie  et COVID 19. 
Ce qui pourrait être une explication au risque plus augmenté de COVID chez les obèses(cf publication ).

LA SOUCHE PROBIOTIQUE NCFM CONTENUE DANS IMMUNITÉ MICROBIOTE

MODULATION DE LA RÉPONSE IMMUNITAIRE
La souche NCFM est le seul probiotique identifié qui est fonctionnellement impliqué dans la modulation des fonctions des cellules dendritiques et des cellules T acteurs de la réponse immunitaire 

DIMINUTION DE L’INCIDENCE DES SYMPTOMES GRIPPAUX ET DES RHUMES CHEZ LES ENFANTS

S’inscrire à notre newsletter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *